EURES: l’emploi en Europe

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Aujourd’hui, je vous parle d’EURES: whaaaaaat?? European Employment Service ou service de l’emploi européen.

Une des plus belles facettes, selon moi, de l’Union européenne c’est la libre circulation des personnes. Oui oui si tu veux aller faire un stage en Lettonie, un voyage en Tchéquie (n’est-ce pas Lili ?), apprendre le finnois…bam ta carte d’identité te suffit.

Je sais qu’au regard des récents événements, le contrôle aux frontières pour des raisons de sécurité intérieure, cela peut en choquer certains. Mais je reste arc-boutée sur le fait que c’est avec la libre circulation qu’on peut vivre l’Europe au quotidien.

Revenons à EURES. Il est possible d’accéder à un base d’emplois dans les 28 pays que comptent l’Union européen. On peut faire une recherche par pays / par type de contrat (CDD/CDI), mais aussi par mots-clés.

Pour ma recherche d’emploi en Suède, en Finlande, en Estonie, Lettonie et Lituanie j’utillise le mot clé « French » ou « English » pour trouver un poste demandant cette compétence.

« My first EURES job »

Cerise sur le gâteau, si tu as comme moi, moins de 35 ans (eh oui l’Europe me considère comme jeune), tu peux bénéficier du programme d’aide « Mon premier emploi EURES ».

Il s’agit d’une aide financière comme la prise en charge de ton transport pour aller passer un entretien dans un autre pays, mais aussi la traduction de tes diplômes dans la langue du pays visé, et sous certaines conditions d’une aide au déménagement si l’entreprise d’accueil de ne le propose déjà pas.

Plus d’information en contactant le conseiller EURES de ton pôle Emploi.

Mon expérience de la mobilité professionnelle

Il y a 13 ans (déjà!), j’ai tenté l’aventure de partir travailler dans un autre Etat membre de l’Union européenne, à savoir la République d’Irlande. J’avais été mise en contact avec un employé d’une entreprise américaine qui fait des photocopieurs, qui ouvrait un centre d’appels européen.

Le métier d’agent de centre d’appels a été une découverte totale, en plus de la partie technique. J’ai été immergée dans la culture d’entreprise américaine (moins de hiérarchie, beaucoup de procédures standardisées). Mais j’ai beaucoup aimé faire ce travail.

Mon équipe était jeune et dynamique, francophone, au milieu d’un étage où se cotoyaient les Italiens, les Allemands, les Flamands, les Nordiques.

J’en garde un très bon souvenir et de belles amitiés (Hallo Manja, Ciao Silvia). Et je pense que si je n’avais pas eu cette première expérience positive à l’âge de 20 ans, la question de renouveler l’aventure, en famille cette-fois, ne se poserait même pas.

Et à l’époque, je parlais l’anglais de façon très scolaire, je ne comprenais pas grand chose à mon arrivée. Mais j’ai beaucoup appris sur place et j’en garde un anglais professionnel.

Et toi, tu as déjà travaillé dans un autre pays que le tiens? tu connaissais EURES? tu as un emploi pour moi en Suède? 😉

 

Publicités

2 commentaires sur « EURES: l’emploi en Europe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s