Ce que j’aime dans ma (courte) vie belge

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Déjà un mois que je suis installée en Belgique, à Bruxelles plus exactement. Et il est temps de partager avec vous ce que j’aime de ma nouvelle vie ici. Pour rappel, je suis ici pour 3 mois avec le programme européen Erasmus Jeunes Entrepreneurs, et je suis accueillie par Anna Balez et son équipe chez Tale Me.

L’entreprise

Tale Me est le plus grand dressing européen de vêtements éthiques à louer. Je me suis abonnée pour ma fille Lou et je suis ravie de pouvoir échanger ses tenues régulièrement. De la création européenne, de qualité, à louer. C’est vraiment un bon compromis pour adopter une mode durable (slow fashion).

little-pa-eliott_2048x2048
Tale Me collabore avec des créatrices belges comme ici avec Little Panama

Le système est simple et sans déchet. Pour avoir plus d’infos pour vous abonner c’est ici.

Ce que j’aime dans cette expérience c’est de pouvoir avoir accès aux « coulisses » de Tale Me : de la préparation des commandes avec Ben, la gestion des retours avec Laure, l’entretien des vêtements avec Afi tout comme la gestion globale de l’entreprise avec Anna Balez, la fondatrice.

anna_large
Anna Balez, fondatrice de Tale Me – dressing de vêtements enfants et mamans en location

La ville

L’ambiance de Bruxelles me plaît énormément, même si j’ai encore peu de recul pour en parler. J’aime découvrir des quartiers très différents comme les Marolles, très populaire, Saint Gilles et ses cafés hypes, Ixelles et ses boutiques de créateurs. Mais aussi Laeken et son canal, où se trouvent les locaux de Tale Me, à Greenbizz – le lieu de l’économie durable à Bruxelles.

La street food

Bon, ma balance aime moins, mais la street food est vraiment partout ici et à toute heure. Je ne peux évidemment pas ne pas parler des frites. Elles sont vraiment bonnes, comme celle de la Chapelle, de la Maison Antoine ou encore de la Barrière de Saint Gilles. J’ai testé aussi les gaufres et mon cœur balance pour celles de Lièges, plus croustillantes que celles de Bruxelles.

La décontraction

Ce que j’aime beaucoup dans ma vie ici, c’est qu’elle est sans chichis. Les collègues, les personnes dans les transports, au restau parlent vrai et facilement. Il y a moins de « protocole » dans les relations aux autres et une forme d’entraide spontanée. Dimanche dernier, je cherchais mon itinéraire en bus et deux personnes présentes m’ont tout de suite renseignée.

Le non jugement 

J’ai fait le choix de venir seule vivre ici et donc de laisser ma fille avec mon mari, à Laval. Et bien, figurez-vous qu’en Belgique, aucune personne ne m’a jugée pour cela. Les remarques de mes collègues étaient totalement empathiques, alors qu’en France on a plusieurs fois souligné que le rôle d’une mère était auprès de ses enfants. Je crois plutôt que mon rôle de mère est d’être heureuse.

Ne dit-on pas « happy mother, happy child » ?

Et vous les Mamans d’Europe, connaissez-vous Bruxelles ? Seriez-vous prêtes à vivre loin de votre famille même quelques mois ? Dites- moi tout en commentaires. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s