Loin des yeux, près du cœur

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Je ne suis pas venue ici depuis quelques semaines, pour plusieurs raisons. Mon nouveau projet me prend beaucoup de temps, l’ouverture d’une auberge zéro déchet en Mayenne (!!!) , mais aussi un peu de lassitude à écrire  alors que j’ai toujours autant de plaisir à poster des photos sur Instagram.

Les vacances d’été me permettent de passer quelques jours avec ma fille et ma nièce et je me déconnecte pour être disponible pour elles deux. A 6 ans et 2 ans, je suis impressionnée par leur complicité de cousines.

J’ai partagé plusieurs fois avec vous mon article sur le festival de livres pour enfants « Croque les mots, marmot », pour le concours « EU in my region » de la commission européenne. Merci pour vos (bonnes!) notes et partages. Il ne reste que quelques jours pour me soutenir, jusqu’au 31 juillet!

Nous avons décidé tardivement de notre destination européenne pour cet été. Ce sera finalement Berlin, pour la deuxième fois cette année pour BB Lou et moi. Nos amis se sont installés récemment à Charlottenburg et nous accueillent à nouveau. Nous avions envie de nous mettre au vert et la capitale allemande est idéale pour cela. Si vous avez de bonnes adresses à découvrir en famille, je suis preneuse! Je partagerais évidemment les miennes ici et sur Instagram.

Je vous souhaite un bel été ici ou en Europe ou dans le vaste monde. Et vous, racontez-moi, quelle est votre destination estivale, quels sont vos projets ?

 

#EUinmyregion le lien vers mon article

Hello, hallo, buon giorno les parents d’Europe,

Je suis très fière de voir que mon article sur le Salon Croque les mots marmots ait été traduit en anglais pour le concours européen de blog : EU in my region.

Pour me soutenir, vous pouvez cliquer sur ce lien et partager, donner une note pour augmenter ma visibilité.

Merci d’avance pour votre soutien!

 

 

 

The French German nursery

Hello, hallo, buon giorno Mummies of Europe. Today, I want to tell you about a European project that is of particular interest to me: the Strasbourg-Kehl French-German nursery.

I found out about this project from the database of projects supported by the European Union. It was an initiative of the city of Strasbourg and its German neighbour, Kehl. As you may know, the two towns are separated only by a bridge.

A great idea…

The idea is to offer 30 places to families in Strasbourg and a further 30 to families in Kehl. The children are therefore in a bilingual environment, but they are spoken to in their mother tongue. The teaching staff are trained to work with children from more than one culture and help them to make connections, regardless of their language.

The facilities at the nursery encourage free movement and help the children to develop their independence. The staff choose to apply open learning methods, as the head teacher, Marie-Madeleine Schwaller, explains in this video. The individual children and their own routines are respected, in contrast to the usual routines at nurseries.

…where both parties are equal

The nursery is in France and complies with French law. This French-German project requires recruitment, decisions and promotion of the nursery to be a joint effort between the two towns. But there are limitations to this alignment… To the disadvantage of families living in the area where the nursery is located. The way in which the 60 places on offer are allocated is not the same in each country. And families with the same level of income do not pay the same rate. There is a risk that the nursery will become the domain of the “bourgeois bohemian”, as the online newspaper Rue89 rightly points out here. Children from the area are not given priority, and applications are processed in the order in which they are received.

…a significant investment

The investment made to build the Maison de la Petite Enfance nursery was €3.36 million, of which €1.68 million came from the European Union, via its regional policy. This sum came from the “common pot” to which member states contribute, which is then redistributed based on selected priorities. This project comes under the priority of employment, social inclusion and education. A list of supported projects can be found in the database of the European Commission’s Directorate-General for Regional Policy (REGIO) here.

My view

I would like to have access to this type of facility for Baby Lou, but I think such establishments are the exception rather than the rule. I don’t know what the criteria are for allocating places at the nursery; that’s up to the towns involved. I found an innovative initiative run by Marlène Schiappa and her “Maman travaille” (working mums) network: the “Transparence crèche” (nursery transparency) pact. This pact involves greater transparency regarding the allocation of nursery places. It has been signed by the mayors of Paris, Bordeaux and Le Mans. So when will Angers get involved??

A sense of belonging in Europe

I couldn’t neglect to mention something that broke my heart when I woke up on Friday morning: the departure of the United Kingdom from the EU. I grew up with Europe, and I learnt English as my first modern language so I could read Oasis lyrics and understand them at last. I studied in Germany, on the ERASMUS programme, which will celebrate its 30th anniversary next June. I worked in Dublin for two years. My best friends are in Ireland and Italy.

The end for Europe?

I am sad that my daughter will not know the European Union with its 28 members. It’s important to get to know other European cultures so that we can move forward together and not become inward-looking, as advocated by many populist parties. I hope that the bilingual nursery project can provide an answer to this challenge of living together, particularly in a cross-border area.

This is a repost of LA CRÈCHE FRANCO-ALLEMANDE, originally published in French by Sandra Dranne Foussier (@mamansdeurope, Facebook, Instagram), and submitted to the Europe in My Region 2016 blogging competition.

Thanx for translating and republishing at the #EU in my region team. Even if my piece doesnt win, it was already a great pleasure to blog about this project.

 

#EUinmyRegion La crèche franco-allemande

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un projet européen qui m’interpelle particulièrement : la crèche franco-allemande de Strasbourg-Kehl. J’ai découvert ce projet sur la base de projets soutenus par l’Union européenne.  Il a été porté par les villes de Strasbourg et sa voisine allemande, Kehl. Rappelons que seul un pont sépare les deux villes.

Une belle idée…

Le parti pris est de proposer 30 places à des familles strasbourgeoises et 30 autres places à des familles kehloises. Ainsi les enfants sont accueillis en bilingue, mais on leur parle dans leur langue maternelle. L’équipe pédagogique est formée à l’interculturalité et facilite le lien entre les enfants, indépendamment de leur langue.

L’équipement de la crèche favorise la motricité libre et l’acquisition de l’autonomie. Le choix de l’équipe est d’appliquer une pédagogie ouverte comme l’explique  ici en vidéo Marie-Madeleine Schwaller, la directrice. L’enfant et son rythme y sont respectés, loin des rythmes habituels des crèches.

…avec un fonctionnement paritaire

La crèche est en France et respecte le droit français. Projet franco-allemand oblige, les recrutements, les décisions, la promotion de la crèche sont assurées par les deux villes. Mais l’harmonisation a ses limites… Au détriment des familles du quartier dans lequel se trouve la crèche. Le mode d’attribution des 60 places proposées est différent selon le pays. Et à revenus équivalent, les familles ne paient pas le même tarif. Le risque est une « boboïsation » de la crèche comme le soulève si justement le journal en ligne, Rue89 ici. Il n’y a en effet pas de priorité pour les enfants du quartier mais les dossiers sont traités par ordre d’arrivée.

…un investissement important

Le projet d’investissement pour la construction de la Maison de la petite enfance s’élève à 3,360 millions d’€ dont 1,68 millions de l’Union européenne, via la politique régionale. Il s’agit d’une enveloppe financière issue du « pot commun » auxquels les Etats-membres cotisent, puis redistribuent en fonction des priorités retenues. Ce projet relève de la priorité donnée à l’emploi, l’inclusion sociale et l’éducation.  On peut retrouver les projets soutenus sur la base de donnée de la Direction régionale REGIO de la Commission européenne ici.

Vue d’ici

J’aimerais bien pouvoir accéder à ce type d’équipement pour Bébé Lou, mais il me semble qu’ils sont plutôt l’exception que la règle. Je ne connais pas les critères d’attribution des places en crèche, ils sont de la compétence des communes. J’ai repéré une initiative innovante, portée par Marlène Schiappa et son réseau « Maman travaille » : le pacte « Transparence crèche ». Ce pacte consiste à plus de transparence sur l’attribution des places en crèche. Il a été signé par les Maires des villes de Paris, Bordeaux, Le Mans. A quand pour Angers??

Le sentiment d’appartenance européen

Je ne pouvais ne pas évoquer ce qui m’a brisé le coeur vendredi matin au réveil. Le départ du Royaume-Uni de l’UE. J’ai grandi avec l’Europe, j’ai appris l’anglais en première langue vivante pour lire les paroles d’Oasis et les comprendre enfin. J’ai fait mes études en Allemagne, grâce au programme ERASMUS, qui va fêter ses 30 ans en juin prochain. J’aii travaillé deux ans à Dublin. Mes meilleures amies sont en Irlande et en Italie.

Plus d’Europe?

Je suis triste que ma fille ne connaisse pas l’Europe à 28. C’est important de connaître les autres cultures européennes pour avancer ensemble et non se replier sur soi-même comme le prône de nombreux partis populistes. J’ose espérer que le projet de crèche bilingue puisse apporter une réponse à cet enjeu du vivre ensemble, surtout en espace transfrontalier.

Cet article est ma contribution au concours « #EUinmyRegion » lancé par la Commission européenne pour valoriser les projets soutenus par la politique de cohésion. J’espère qu’il sera traduit et posté sur le site Blog activ qui recense le meilleur des blogs européens.