Vie du blog

Un changement de cap

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Comment allez-vous en ce mois de juillet enfin estival? Je voulais vous remercier pour vos réponses nombreuses à mon questionnaire sur la future Box Mamansdeurope ! Vos retours me sont très précieux et me donnent beaucoup d’énergie pour me lancer dans cette aventure de l’entrepreneuriat. Pour celles et ceux qui n’ont pas encore répondu, le questionnaire est disponible ici.

Après un article sur la crèche franco-allemande de Strasbourg-Kehl dans le cadre du concours de blog « EUinmyRegion », j’avais besoin de vous parler des coulisses de Mamansdeurope.

Pourquoi un article sur le changement de cap? … et bien parce que malgré des mois de recherche, de préparation, de belles rencontres en Finlande, nous avons décidé avec Monsieur Mesures de ne PAS partir en Finlande cet été. Je ne vous dis pas à quel point cette décision a été mûrement réfléchie, ça nous a valu quelques heures de discussions et de nuits sans sommeil.

Monsieur Mesures ne parle pas beaucoup anglais et faire la concession de sa carrière lui semblait un sacrifice trop lourd. Impossible pour lui d’exercer son métier en anglais. Alors quoi d’autre? un petit boulot? de la plonge? Non. Comment peut-on se projeter dans une vie quotidienne totalement en langue étrangère?

Je n’avais peut être pas suffisamment sous estimé l’énergie que ça pouvait représenter. Car cette énergie, il me semble que je l’avais pour deux, pour trois même avec BB Lou. J’étais vraiment prête à tout quitter, à revivre mes 20 ans en me remémorant mon arrivée à Dublin. Mais voilà, nous sommes une famille et ce projet il fallait y croire à trois. Je reste forcément sur ma faim. Ma faim d’Europe.

J’ai la capacité à rebondir. Je suis de nouveau en marche. Et je dois dire que mon blog, ce petit espace d’expression et vos retours y sont pour quelque chose. Donc la prochaine étape est de créer cette petite boîte européenne. Pour les Mamans d’Europe. Pour les enfants d’Europe. Une Europe mise à mal par le référendum des britanniques qui font le choix du repli national. Mais je reste persuadée qu’il y a un intérêt à être ensemble plutôt que chacun pour soi. Une autre Europe est possible et je vais tenter à ma modeste échelle d’y contribuer.

Je vous souhaite un bel été et je vous proposerais un petit concours dans les semaines qui suivent pour gagner un guide sur la Famille Zéro déchet.

Et vous des envies d’Europe cet été? des changements de cap dans vos projets?

 

 

Maman entrepreneure, Vie du blog

Je rêve d’une Box pour les Parents d’Europe

Hello, Hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Il y a déjà plusieurs semaines…mois maintenant que je vous dis travailler sur un projet qui me tient à cœur. Et maintenant que nous avons commencé à y voir plus clair, mon mari et moi, car c’est une aventure familiale, j’avais très envie de vous en parler!

Nous avons l’idée de vous proposer une Box qui vous rendrait très heureux d’être des… Parents d’Europe !

Oui, nous défendons l’idée de parentalité, dans les couples ou familles qu’elle que soit leur composition. Et Mamans d’Europe est à moi, c’est mon bébé, c’est mon blog, mais cette « future entreprise » sera la nôtre, à mon mari et moi. Aussi devions-nous nous y retrouver tous les deux.

Que pourrait-il y avoir dans cette Box « Parents d’Europe »?

  1. Des produits made in Europe, en petites séries, de créateurs locaux des 28 pays européens mais aussi au-delà.
  2. Des conseils sur la parentalité aux étapes-clés de la vie de votre enfant
  3. Du fun ! car être parent c’est aussi et avant tout ne pas trop se prendre au sérieux,
  4. De jolies photos des pays européens pour voyager à chaque colis;
  5. Des parents européens ambassadeurs de leur pays, de leur culture et qui partagent leur quotidien et leur bonnes idées pour être heureux en famille.

Nous avons mis en place un questionnaire pour mieux cerner les attentes d’une telle box. Et je voulais vous le soumettre car j’ai senti qu’il fallait que le projet « sorte » enfin, même s’il est en cours d’élaboration. J’ai besoin de vos retours, de vos remarques, de vos critiques.

Voici le formulaire :

D’avance merci pour votre temps,

A bientôt pour de prochains articles,

Sandra

 

 

 

 

Vie du blog

Histoires finlandaises

Moi, Hej, Bonjour les Mamans d’Europe,

Comme vous l’aviez peut être vu sur Instagram, Facebook ou Twitter, nous étions en Finlande pour une semaine de voyage en famille. Première expérience de voyage en famille avec l combo tgv-avion-escale-re-avion. Le tout avec BB Lou de 11 mois et des jeunes parents stressés de savoir comment ça allait se passer.

Le voyage à trois

Le résultat : BB Lou est un super compagnon de voyage! Elle s’est laissée réveiller à 5h du matin sans broncher, elle a souri à tous les passagers du TGV, elle nous a permis de couper la file aux contrôles sécurité, de passer en priorité à l’embarquement.

Elle a été la mascotte d’un groupe de touristes chinois dans l’avion, qui n’arrêtaient pas de la prendre en photo avec leur smartphone. Elle n’a pas bronché au décollage, elle a mangé sa purée à 6000 mètres d’altitude au-dessus du nord de la France. Elle a même apprécié la table à langer des minuscules toilettes de notre avion. Et pour finir elle s’est endormie avant l’atterrissage et n’a pas rouvert les yeux avant l’escale à l’aéroport d’Helsinki.

L’accueil des enfants

Petit point promotion Finlande : quel joli aéroport! Le design est partout, l’aménagement en « L » donne l’impression de cheminer dans un espace à taille humaine. Le bois est omniprésent dans les cafés et salles d’attente. Et le must pour un voyage en famille est l’espace enfant avec jeux en bois et mobilier de mini taille et la « nursery » où l’on change les fesses de son petit avec une musique d’ambiance faite de pépiements d’oiseaux.

Nous avions bien fait de prendre le porte bébé car nous avons pu garder la poussette jusqu’au premier avion seulement. Après elle était en soute jusqu’à notre destination finale.

Dans chaque endroit visité, il y avait un coin pour les enfants avec des jouets, des tables à langer, une chaise haute. C’était très agréable.

Les finlandais

Quel plaisir de rencontrer des personnes avec qui nous avions uniquement échangé par email ! L’accueil a été des plus chaleureux dans le studio d’une grande maison familiale rénovée. La cohabitation avec une famille nous a beaucoup plu.

Ainsi, nous pouvions vivre à leurs côtés, à leur rythme (et dîner à 16h30!), puis goûter le soir à 19h, les accompagner à la crèche,apprendre à nous déchausser à l’entrée de chaque maison, avoir les bonnes adresses pour déjeuner en ville (Sweet Vaasa, Rawkka) et passer un agréable moment avec eux au jardin sous un soleil printanier fortement attendu.

Ils nous ont gentiment prêtés leurs vélos, et nous avons pu nous déplacer comme cela. Le premier essai pour BB Lou avec la combinaison de ski dans le siège enfant n’a pas été une franche réussite. Mais avec une tenue plus souple le lendemain, c’était déjà plus facile.

Nous avons été surpris par l’espace, l’omniprésence de la nature, des arbres, et la faible densité de population. Même si nous l’avions lu dans le guide, le voir « en vrai » nous a vraiment dépaysé.

Le design au quotidien

Nous avons découvert le design finlandais, avec des marques comme « Marimekko » ou « Arabia ». De jolis objets utilisés au quotidien comme des théières, des tasses. Les intérieurs sont très confortables et chaleureux. Certainement, en raison des hivers longs et sombres, on doit pouvoir « hiberner » chez soi et garder un bon moral même sans lumière naturelle.

Le sauna en famille

Quelle belle découverte aussi ! Chaque maison est équipée d’un sauna, ou bien il est en commun dans les immeubles. Nous avons testé le sauna de la maison où nous étions hébergés. C’est tout un rituel: il faut être propre et douché avant de s’installer sur des bancs en bois à une température de 75 degrés. Il faut alimenter le chauffage en versant de l’eau sur des pierres volcaniques.

La chaleur est sèche et enveloppante. On sent les tensions se relâcher et l’esprit vagabonder. Je peux comprendre que ce soit vraiment un pan important de la culture dans un pays froid et sombre en hiver.

Les enfants sont invités à aller au sauna avec les parents s’ils en ont envie. Ils peuvent rester quelques minutes puis jouer avec une bassine d’eau. C’est commun de prendre le sauna en famille dès le plus jeune âge.

Notre hôte nous a même raconté que les accouchements se faisaient dans les saunas à l’époque où les hôpitaux n’existaient pas. C’était une pièce stérile. On pouvait même y installer les morts en attendant leur enterrement.

Le bilinguisme

Vaasa ou Vasa est connue pour être une ville bilingue : suédophone et finnophone. Nous avons ainsi été hébergés par une famille franco-finnophone, qui communiquent dans les deux langues. Nous avons dîné chez une famille avec un couple bilingue suédophone et finnophone. Chacun parlant sa langue aux enfants. Puis nous avons été reçus par une famille franco-finlandaise avec une mamans suédophone. Chacun parlant sa langue aux enfants.

Ce mélange de langues nous a vraiment intrigué : deux systèmes cohabitent : l’administration, l’école, les crèches…tout doit être accessible dans les deux langues.Les finlandais de cette région parlent le plus souvent les deux langues, même s’ils sont meilleurs dans leur langue maternelle.

Voilà pour un premier retour sur nos histoires finlandaises. Je n’ai pas encore totalement retrouvé mes esprits. Mon cœur a fait boum là-bas. Le dépaysement, le rythme, les paysages…je ne me suis pas encore totalement remise de cette expérience.

J’ai pu rencontrer de formidables Mamans d’Europe : Pia, Pia et Heidi. Je prendrais le temps de vous les présenter bientôt.

Et vous quoi de nouveau? Des projets de voyage en famille? Si oui, je ne peux que vous recommander l’excellent blog de Jolis voyages.

 

Vie du blog

Objectif Finlande #1

Bonjour, Hei, Hejsan les Mamans d’Europe,

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un projet qui m’occupe le cœur et l’esprit : l’objectif Finlande. Voyez-vous, un bel après-midi d’été est venu le sujet de l’avenir dans notre conversation avec mon mari. « Quels sont nos projets? allons-nous déménager de notre petit (mais cosy) appartement? »…et de fil en aiguille on en est arrivés à …l’objectif Finlande!

Pour être tout à fait honnête, il a été question d’un objectif Suède puis Allemagne. La Suède car nous en gardions un très bon souvenir de voyage (notre premier ensemble). Une société calme, des enfants autonomes et respectés. Nous avions d’ailleurs participé à la projection du documentaire « Si j’aurais su, je serais né en Suède ». Celui-ci montrait comment la violence ordinaire envers les enfants avait été bannie grâce à une loi interdisant tout châtiment corporel et violence verbal envers les enfants. Un électrochoc à la veille où nous-mêmes allions devenir parents.

J’en profite pour vous informer que la réalisatrice propose de réaliser un deuxième opus grâce à un financement participatif. Aidez-la à réaliser ce beau projet, nous avons besoin de mieux connaître des méthodes d’éducation bienveillantes.

L’Allemagne paraissait abordable aussi, car proche en langue et en culture (je parle allemand couramment) et el dorado de l’industrie pour mon mari…mais non, on ne s’y projetait pas. Alors que nous avions tant aimé voyager chez notre voisin d’outre-Rhin.

Une tierce destination?

Finalement, la Finlande s’est comme imposée à nous. On restait au nord, c’est un pays qui utilise l’euro, faiblement peuplé, entouré de nature (lacs et forêts), et surtout : un indice PISA parmi les meilleurs au monde…nous tenions notre destination.

Comment s’y prendre?

Au moment de la décision, j’ai fait ce que je sais mieux faire : activer le réseau! J’avais rencontré un finlandais dans le cadre d’un précédent emploi. Il était sur Linked in, alors je l’ai contacté pour savoir s’il connaissait des structures susceptibles d’être intéressées par mon profil. Il m’a répondu dans la demie-heure en me proposant gentiment de faire circuler mon CV à ses contacts. Le lendemain, j’avais deux propositions !J’ai vraiment dû me pincer pour y croire.

Notre destination s’est affinée avec ma préférence pour l’une des deux offres à…VAASA. Ou VASA. Quoi? Comme les tartines? Non, Vaasa en finnois et Vasa en suédois est une petite ville (60 000 habitants) de la côte ouest de la Finlande, dans la région de l’Ostrobotnie (Pohjanmaa en finnois, Osterbötten en suédois). C’est une région qui a la particularité d’être bilingue, on y parle le finnois ET le suédois de Finlande. Vaasa est située au bord de la mer baltique, le Golfe de Botnie, en face de la Suède, accessible en 3 heures de ferry l’été -l’hiver, le Golfe gèle…

Des Mamans d’Europe en Finlande ?

J’ai déjà pris quelques contacts avec des mamans blogueuses à Vaasa. Si vous me suivez sur Instagram vous avez sûrement vu Tove Susanna, qui fait de sublimes photos de l’archipel de Kvarken. Et je suis en train d’échanger aussi avec Nonnu Neuloja qui fait du tricot. J’espère les rencontrer et vous les présenter ici.

Nous aurons la chance d’être hébergés chez une famille franco-finlandaise (Salut Erwan ! Hei Pia !) et de rencontrer un autre couple franco-finlandais, Stéphane et Heidi, qui nous ont gentiment invités à dîner (Kiitos! /Merci!)

Voilà pour l’origine de l’objectif FINLANDE. Je vous en raconterais un peu plus au fur et à mesure que le projet avance. Mais sachez que nos billets sont pris pour une semaine de découverte de la ville en Avril. Nous y allons avec beaucoup de questions, et espérons revenir avec des réponses pour la suite.

Et vous les Mamans d’Europe, connaissez-vous la Finlande? avez-vous déjà franchi le pas de l’expatriation ou la mobilité européenne comme je préfère l’appeler?

Crédit photographique : Nonnu Neuloja