Changer de regard sur l’emploi et le handicap avec le projet ACCESS

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Je reviens ici avec du baume au cœur pour vous parler d’une pépite de projet européen, le projet ACCESS. Avant de vous en dire plus, je dois vous dire que je suis porteuse d’un handicap moi-même. J’ai longtemps fait comme si ce handicap ne me contraignait pas, avant de finalement l’accepter. Il fait partie de moi, il me rend singulière et unique.

Il y a quelques semaines, j’ai fait des recherches sur les projets européens dans ma région pour le concours de blog #EUinmyregion organisé par la Commission européenne. Je suis de celles qui remarquent les drapeaux européens sur les bâtiments publics, synonyme de soutien financier de l’Europe aux infrastructures locales. Mais je dois vous avouer que mes projets européens préférés ne sont pas ceux qui visent à financer des bâtiments, mais des rencontres entre les européen.ne.s.

C’est ainsi que j’ai découvert le projet ACCESS, qui vise à faciliter l’accès à l’emploi de jeunes en situation de handicap, notamment avec une déficience intellectuelle. Ce projet de deux années est porté par une belle équipe, qui m’a accueillie avec enthousiasme à Laval, dans les locaux du DJINH. Un espace où les jeunes sont reçus par des professionnels passionnés par leur métier, qui accompagne les jeunes pour construire avec eux un parcours vers l’emploi.

Je connaissais les ESAT, ces entreprises qui donnent un emploi aux personnes en situation de handicap. On parle d’un milieu « protégé » par opposition au milieu « ouvert » qui est celui de toute autre entreprise. L’Europe œuvre pour l’inclusion, c’est à dire l’accès au milieu ouvert pour toutes les personnes via son programme ERASMUS+. Les équipes du projet ACCESS (jeunes/parents/associations/entreprises) vont se rencontrer pendant la durée du projet en Angleterre, au Portugal et en France.

Ces rencontres visent à permettre la création d’un guide de bonnes pratiques pour les associations et les entreprises. Pour les jeunes et leurs parents, partir en groupe permet aussi de sortir de son quotidien, d’aller à la rencontre d’autres jeunes et parents avec une culture et une langue différentes.

L’équipe du GEIST en Mayenne accueille cette semaine les partenaires européens et me permettent de les suivre lors de leurs activités. Je reviendrais vous parler de mes observations et de mes rencontres avec des mamans d’Europe anglaises, portugaises et mayennaises.

L’agence Erasmus a édité un guide sur la mobilité européenne pour tous : lien ici.

Et vous les Mamans d’Europe, connaissiez-vous les échanges européens pour la formation? êtes-vous concerné.e par le handicap sur votre lieu de travail? Faites-moi part de vos retours en laissant un commentaire!

Publicités

#EUinmyregion le lien vers mon article

Hello, hallo, buon giorno les parents d’Europe,

Je suis très fière de voir que mon article sur le Salon Croque les mots marmots ait été traduit en anglais pour le concours européen de blog : EU in my region.

Pour me soutenir, vous pouvez cliquer sur ce lien et partager, donner une note pour augmenter ma visibilité.

Merci d’avance pour votre soutien!

 

 

 

#EUinmyregion : Le salon qui croque les mots des marmots

Hello, hallo, buon giorno les parents d’Europe,

Il y a de cela quelques semaines, j’assistais avec Bébé Lou et mon mari à notre première édition du Salon « Croq’ les mots, marmot », à Mayenne. Ce salon dédié aux livre pour la petite enfance est unique en son genre. Lectures publiques, spectacles, expos…c’est une programmation riche qui fait vibrer les petits et les grands dans le nord Mayenne.

Tout a commencé pour Bébé Lou et moi par une visite chez le libraire indépendant M’lire et une discussion avec la libraire. Elle me conseille un album au format « pop up » d’Annette Tamarkin, auteure belge. La libraire me glisse l’information qu’un salon aura lieu à Mayenne, et que Bébé Lou fait partie des lectrices ciblées!

C’est là que je découvre que la marraine du 5ème salon « Croq les mots, marmots » est Elzbieta, l’illustratrice de livres pour enfants, née en Pologne. Je craque pour son trait enfantin et grave à la fois. J’apprends qu’elle a fui son pays d’origine pendant la guerre pour s’installer en France, puis au Royaume-Uni. Je lisais ses livres enfant, les empruntant à la bibliothèque de mon quartier. J’ai eu le plaisir de la rencontrer au Salon et depuis, à partager la lecture de ses livres avec ma fille.

elzbieta_clown_croqlesmotsmarmots
Couverture de « Clown » d’Elzbieta, crédit photo Croq les mots marmots

Arrivés au Salon, nous découvrons la jolie scénographie des lieux, avec du mobilier à taille d’enfants, des animaux à colorier, un coin spectacle, un coin lecture.

animaux_a_colorier_croqlesmotsmarmots
Animaux à colorier, crédit photo Croq les mots marmots

Nous avons assisté à une lecture contée par deux bénévoles. Musique, comptines, lectures expressives, nous avons passé un moment très agréable. Bébé Lou était subjuguée par les clochettes et les animaux magnétiques utilisés pour ponctuer les lectures à voix haute.

Nous avons joué avec une loupe rouge pour découvrir les dessins cachés dans l’exposition « Cache-cache ville » réalisée par Vincent Godeau et Agathe Demois, les artistes en résidence pour le salon. L’originalité cette année consistait à travailler sur l’expérience numérique de lecture pour les tout-petits. Bébé Lou s’est attablée à l’un des espaces « numérique » et, ensemble, nous avons pu utiliser des tablettes avec des applications de lectures pour enfants. Le temps était limité à 30 minutes par enfant. Elle n’a tenu que 5 minutes sur sa chaise…

cache-cache-ville_croqlesmotsmarmots
Les artistes en résidence, Vincent Godeau et Agathe Demois Crédit photo Croq les mots marmots

Enfin, nous avons pu flâner dans l’immense espace librairie, avec les illustrateurs et illustratrices présents. J’étais vraiment impressionnée de la quantité et de la qualité de l’offre de livres petite enfance.

Nous avons terminé notre visite par une crêpe préparée par l’association Payaso Loco qui animait l’espace restauration, avec une approche veggie et produits locaux.

Le plus, c’est que ce salon est cofinancé par l’Union européenne via le programme LEADER d’innovation en milieu rural. C’est un vrai atout pour ce territoire que de concentrer des acteurs professionnels sur la journée dédiée (le vendredi) et d’offrir un salon entièrement gratuit pour le public, le weekend.

Et vous, aimez-vous les salons du livre? Lisez-vous avec vos marmots? Allez-vous souvent à la bibliothèque? Racontez-nous en commentaires.

Cet article est ma contribution au concours « EU in my region » organisé par la Commission européenne.

Ma sélection Filmissimo

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Je continue l’exploration de mon nouveau département, la Mayenne, avec un œil européen et j’ai eu la surprise de voir que le Cinéville de Laval proposait en janvier un festival « Filmissimo » de films italiens en version originale du 25 au 31 janvier. Ce festival est le fruit d’un partenariat avec Aria Nova, association culturelle franco-italienne, et la Maison de l’Europe en Mayenne.

Lire la suite de « Ma sélection Filmissimo »