Visage d’Europe : Anne-Sophie

Hello, hallo, bom dia les Mamans d’Europe,

Après avoir fait le tour des traditions de noël au Portugal, je voulais vous présenter une jeune femme qui m’a beaucoup touchée lors de notre séjour à Porto : Anne-Sophie. 

Pour rappel, nous avons fait partie du groupe de français engagés sur le projet européen ACCESS, qui a vocation à produire un guide pour favoriser l’inclusion des jeunes en situation de handicap dans l’emploi. Je vous en parlais ici et .

Revenons à Anne-Sophie, cette jeune femme de 24 ans est la benjamine d’une famille mayennaise de 3 enfants. Elle a toujours le sourire et une sacrée dose de courage, même quand elle évoque des souvenirs de moqueries d’autres enfants à l’école.

Elle a suivi, avec succès, un CAP en restauration collective.  Devenue salariée d’une collectivité mayennaise, pour la restauration scolaire, Anne-Sophie explique avec beaucoup de recul qu’elle a dû mûrir plus vite que les jeunes de son âge. Elle partage avec nous son plaisir à travailler au quotidien avec les enfants, à Cossé-le-Vivien. Ce qu’elle préfère, c’est voir le sourire des enfants lors des animations, comme celle du repas de noël.

IMG_2147
Anne-Sophie sur son lieu de travail, à Cosse-le-Vivien

Elle décrit bien son besoin d’autonomie, arrivé progressivement grâce à l’accompagnement des professionnels du DJINH, le service jeunesse de l’association GEIST Mayenne. Elle ne ressentait pas le besoin de vivre seule, mais a pourtant fait l’essai dans l’appartement test et s’est finalement installée seule, dans un appartement proche de son lieu de travail.

Anne-Sophie parle de rencontres déterminantes dans sa vie, comme cette professeure de lycée qui prenait du temps pour faire régulièrement le point avec elle, la soutenir, l’aider dans son orientation. 

C’est la première fois qu’elle venait au Portugal, avant cela elle avait fait un premier séjour au Maroc, en famille. Elle a beaucoup apprécié l’architecture, la visite des cuisines car elle pouvait comparer avec son environnement de travail en France et les échanges avec le groupe.

A titre personnel, Anne-Sophie a été une très belle rencontre de ce projet européen, tout comme Maria-Joao, maman portugaise dont je vous parlerais dans un prochain article.

Belle soirée les Mamans d’Europe !

 

Publicités

Famille Zéro déchets

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Je voulais partager avec vous les astuces pour réduire nos déchets en famille. C’est une démarche entreprise depuis quelques années déjà, mais qui se trouve accélérée avec l’arrivée de BB Lou.

Rappelez-vous, j’ai écrit un article sur les couches lavables ici

En septembre dernier, je lisais le livre de Béa Johnson, papesse du mode de vie zéro déchets et je me nourrissais de ses astuces pour remplacer des produits par d’autres à la maison.

Sa théorie du « refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter » m’a boosté dans notre organisation. J’ai commencé par désencombrer notre petit appartement, et retrouver un  espace plus zen.

Dans le dressing :

J’ai fait le point sur les vêtements trop petits (nouvelle silhouette post grossesse), sur ceux que je pensais ne plus remettre. Les chaussures et les sacs ont également été triés. Je n’ai gardé que l’essentiel pour une garde robe unie, avec des accessoires pour ma touche de fantaisie (foulard, broches et mes indispensables chapeaux).

Dans la salle de bain :

Exit les produits ménagers inutilisés (tablette anti-calcaire pour la machine à laver, adoucissant bio, gel douche et shampoing en  grande bouteilles plastique). J’ai ressorti nos gants de toilette, serviettes en nid d’abeille et le bon vieux savon.

J’ai cousu les lingettes lavables pour ma fille grâce à ce tutoriel.

Dans la cuisine :

Depuis quelques années, nous achetons en vrac et utilisons des bocaux en verre pour stocker. Je trouve ça pratique pour voir le restant dans un contenant transparent, plutôt que dans une boîte en carton, au fond du placard.

Nous faisons des menus avant d’aller en courses et n’achetons que ce dont nous avons besoin, en fonction des légumes du panier hebdomadaire. De ce fait, nous avons réduit la quantité de nourriture qui finissait à la poubelle.

Nous utilisons un lombricomposteur pour nos déchets organiques, mis à disposition par l’agglomération. Il était dans mon salon auparavant et désormais sur notre balcon. C’est un bon outils pédagogique quand nous avons de jeunes visiteurs. Ils adorent tenir un ver dans leur main!

Le réseau:

Car le passage à un mode de vie qui tend vers le zéro déchet est compliqué, long, parfois épuisant, je ressens le besoin de m’entourer de personnes qui font le même parcours. Je fais partie depuis peu du Groupe Facebook Angers Zéro déchet

Une rencontre est en train de se préparer! Je vous en dirais plus quand la date sera fixée. Déjà une bonne nouvelle apprise via ce réseau : une épicerie en vrac va bientôt voir le jour : Les 2 Pauline

J’ai également rejoint le réseau international des blogueurs Zéro déchet. Je me sens toute petite dans ce flot de personnes engagées. Mais je me dis que chacun peut changer ses habitudes à son échelle.

En dehors de la maison :

J’utilise une lunch box pour mon repas au bureau. Des sacs en tissu dans mon sac et un mug pour mon thé.

Liens pour appliquer le mode de vie « zéro déchet » :

Photo : exemple de bocaux en vrac magasins Day by day

 Et vous les Mamans d’Europe, êtes-vous en mode zéro déchets? quels sont vos astuces?