Mamansdeurope aime

De la contrainte naît la créativité

Hello, hallo, buon giorno a tutti,

Quelle période incroyable nous vivons! Après le choc des premières journées passé, les images de lutte pour les pâtes et le papier toilette, le récit de mon amie italienne confinée à Bergame (article en anglais), j’ai choisi de remettre mes lunettes arc en ciel et de voir le côté positif de cette quarantaine imposée.

Et l’entrepreneuriat en ce moment ?

En janvier, j’ai rejoint la coopérative d’activités et d’emploi Coodémarrage.53. Un choix que je recommande pour les personnes désireuses de se lancer dans l’entrepreneuriat en étant accompagné.e. En effet, un chargé d’accompagnement nous guide à franchir les étapes de création, pour tester et prototyper notre offre de services. De plus, une centaine d’entrepreneur.e.s regroupée au sein de la coopérative,  sont autant de collègues et de compétences à mobiliser pour son projet. Sur mon profil LinkedIn j’ai lancé un cycle de présentation de mes collègues. Comme le réflexe de consommer des fruits et des légumes locaux et de saison, je suis convaincue du cercle vertueux de faire appel aux entrepreneur.e.s du territoire.

Solène Pignet la créatrice de l’entreprise Creators for good , basée à Istanbul, parle du « cadeau caché » dans cette crise sanitaire. Cette maman entrepreneure accompagne les entrepreneures à impact positif dans leur développement stratégique. Elle propose des accompagnements en ligne – qu’elle maintient pendant toute la durée du confinement.

Solène Pignet - Fondatrice de Creators for Good - à Instanbul
Solène Pignet – Fondatrice de Creators for Good – à Instanbul

Je l’ai rencontrée il y a quelques années, à l’occasion d’une journée magique organisée parle réseau Make Sense – qui partage des tonnes d’information sur l’entrepreneuriat à impact positif en cette période de confinement. Ils ont même rassemblé des informations à destination des entrepreneur.e.s sociaux dans ce qui s’appelle le SPOT.

Et ailleurs en Europe ?

J’ai bien sûr regardé ce qu’il se passait aux infos chez nos voisins européens et le décompte des décès me blesse profondément. Moi qui ai la chance d’être confinée en France, dans l’ouest relativement épargné pour l’instant, avec accès à un jardin et des produits locaux de qualité. Je souligne l’effort de notre maraîcher Hugues Taillandier pour maintenir les livraisons de paniers de légumes biologiques en prenant l’ensemble des mesures sanitaires nécessaires (et donc le surplus de travail et d’organisation que ça demande).

Toujours avec mes lunettes arc-en-ciel sur la tête, je voudrais partager autre chose que des images des rues de Bruxelles vidées de ses habitants. J’ai repéré l’initiative du photographe lituanien Adas Vasiliauskas, qui a réalisé une série de portraits des habitants de Vilnius, sa ville, en confinement. Un beau projet photographique à l’aide d’un drone qui fait la part belle à la créativité des réseaux sociaux et des artistes en cette période contrainte.

DJI_0535-adas-vasiliauskas
Portraits d’habitants de Vilnius en quarantaine. Crédit photographique : Adas Vasiliauskas

 

Préparer ses futurs voyages ?

Voilà une des choses qui me permet de m’occuper l’esprit. C’est de prévoir mes futurs voyages. Mais, je ne sais pas pour vous, mais cette crise sanitaire m’encourage à poursuivre mes efforts pour limiter mon impact. Zéro déchet en famille, privilégier la proximité de mes achats, découvrir des destinations accessibles en train. Cela fait partie de mon cheminement depuis quelques années, mais je sens que j’ai besoin d’être accompagnée. C’est exactement ce que propose l’agence de voyage fondée par Margot Royer et Hélène  – coach voyage. Je vous conseille la lecture de son ebook « Guide de l’apprenti éco voyageur ». Il fourmille de conseils, astuces et bonnes adresses pour vous initier au voyage durable en Europe.

e-book_MH_voyage_sur_mesure
Ebook Guide d’apprenti éco voyageur – MH Voyages sur mesure

Apprendre pendant le confinement

Je vous ai demandé sur Instagram ce que cette période de confinement vous apportait :

  • « Les Skype entre amis, la couture pour les poupées, les bons moments dans le jardin » Aline
  • « Retrouver le temps long de l’enfance. Renforcer notre mode de vie zéro déchet. » Vanessa
  • « Moments tous les 4 dans le jardin à jouer, bricoler » Elodie
  • « Tester de nouovelles recettes, jouer à la belotte avec les enfants » Clélia
  • « La liste est trop longue! » Morgane
  • « Profiter de mon mari et de mes enfants » Jess

Et vous ici, que vous apporte cette situation si particulière, unique ? Vous aussi souhaitez apprendre à blogger, à développer vos compétences en communication créative?! Faites appel à moi, pour rédiger votre histoire et la partager à votre communauté.

Ensemble, racontons votre histoire, elle est unique !

Sandra

 

Promoted Post

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

Mamansdeurope aime

Living in the red zone, an Italian Mamma tells her story

Hello, Hallo, Buon giorno dear European Mothers,

This blog article is very special, as I asked my dear Italian friend Silvia to  share her life in the red zone, in Bergamo-Italy.

Thank you, Silvia, for your brave words.

« Sandra asked me to write something about the Italian situation.

I live in the north of Italy, close to Milan. On the 23rd of february for the first time after the WorldWar II the Italian government decided to close school, oratory, sport activity, library …

We are shocked but we thought that it had to last only for two weeks. The situation didn’t get better but worse and since last Saturday (on 7th March) we are in the red zone.

What does red zone mean? Everything is closed excepted the shopping center (unbelievable) and some jobs, you can move outside from your town except for a few reasons: go to work (and you have to carry a special documentation), go to the hospital (for safe life cure), go to help old people or for shop food.

That sounds unbelievable I know. The problem is that we have to slow down the number of sick people because the hospitals are crowded and there is any bed left. They are starting to decide who has more chance to live and who has less.

I don’t really know how it will be Italy when we start again …. some economics say that we will be as in 1945 after the war ….

Our life has changed a lot. Luckily, I’m able to work from home so I can stay with them without babysitter or grandparent’s help.

I’m trying to keep a routine for kids, so I wake up my kids around 9 a.m. After breakfast, they make homework.

The girl, who is attending secondary school, received some videos and homework from teachers. Lucky she has already got a pc just for herself.

The boy, who has 7 years, received homework from the electronic register. He needs help from me for new information (i.e. multiplication tables) but he is doing great!

Till last week, we used to invite friends in the afternoon, but since Sunday they asked to avoid any contact with friends or relatives. That is the worst part from them ….

The positive side is that even if they have 4 years of difference they started to play together a lot, they discover the brotherhood and I’m grateful for that.

I have been living with the fear of the future since the 23rd of February … No fear of the sickness never had, fear of the economic crisis, sad for all the events that my kids are losing (carnival, school trips, birthday parties …) and actually I wonder when it will disappear.

I hope you are not going to live in a red zone and if this happens I really wonder why only Italy ….

Silvia

Living in the red zone an Italian mamma shares her story

 

Mamansdeurope aime

Découvrez la mission de MamansdEurope

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

« Long time, no see » comme disent nos amis britanniques. Je n’ai pas écrit sur le blog depuis octobre 2018 avec l’interview de Renata Rizck de Bébé Nacre et le podcast Mamans d’Europe dans tes oreilles et ce, pour plusieurs raisons. Ce blog, je l’ai crée comme un laboratoire pour tester mes milles idées sur l’Europe, la maternité, l’entrepreneuriat. J’y ai mis beaucoup d’amour, beaucoup de temps, puis je me suis concentrée sur mes priorités et clairement l’écriture sur cet espace apparaissait en bas de la To do list (sorry). J’ai eu la chance d’accueillir un deuxième enfant dans notre famille, Bébé Paillettes est née en 2019 et nous comble de joie (et de nuits sans sommeil depuis!).

Je reviens ici avec l’envie de reprendre les choses là où je les avais laissées. J’ai clarifié la mission de Mamansdeurope et je la partage avec toi ici

« MamansdEurope a pour objectif de raconter les histoires de mamans européennes dans toute leur diversité qui œuvrent au quotidien à rendre le monde meilleur pour nous et pour les générations à venir. »

Handicap, mode éthique, sororité, artisanat,spiritualité

Mamans d'Europe - la mission du blog
Rituel des 9 mois de Bébé Paillettes (crédit photo Olivia Poirier)

je veux donner la place belle à ces sujets qui m’animent et que je l’espère vous intéressent aussi.

 

J’en profite en ce début d’année pour vous souhaiter une belle et heureuse année 2020, que cette décennie puisse vous apporter la sérénité et l’épanouissement dans votre quotidien. Pour moi, cette année sera un tournant de bien des manières et je reviendrais vous parler de mon premier livre auto-édité « L’enfant qui dit non », un recueil de nouvelles sur la maternité résiliente, une ode aux mères et à leur puissance.

Je vous indique le compte Instagram ( @lenfantquiditnon ) dédié pour y suivre les coulisses de ce joli projet, qui me permet à nouveau d’être entourée par mes talentueuses amies Juliette Lebreton et Constance Boulay.

Je profite de cette article pour partager avec vous une vidéo du programme européen I Team, duRelais Culture Europe. Ce programme permet aux participant.e.s d’explorer l’Europe et d’imaginer des projets en lien avec les réalités culturelles et sociales contemporaines.

Mamansdeurope aime

Podcast : Mamans d’Europe dans tes oreilles

Hello, hallo, buon giorno les Mamans d’Europe,

Après le dernier portrait que j’ai réalisé, celui de Renata Rizck créatrice des coquillages d’allaitement Bébé Nacre, j’ai eu envie de me plonger dans un projet qui me titillait depuis longtemps : le podcast. Depuis toujours, le sonore m’accompagne, certainement du fait de mon handicap auditif, je suis particulièrement sensible aux voix et aux accents. Ce blog est mon laboratoire, mon espace de jeu où tout est possible.

Les rencontres de la vie ont mis sur ma route Erwan Jegouzo, le fondateur de Pippa Podcast, entreprise franco-américaine qui propose une solution d’hébergement aux podcasteurs.

Je consomme des podcast comme ceux de Génération XX sur des parcours d’entrepreneures, de France Inter, ou encore récemment de Bliss Stories qui parlent de maternité de façon décomplexée avec le #balancetonaccouchement.

Et puis, je me suis lancée : j’ai fait mon premier enregistrement comme ça, sans préméditation. Comme pour le blog en quelque sorte, parce que c’était une évidence.

Je mets le lien ici et je suis ravie de lire tes commentaires, tes envies de thèmes, sachant que depuis j’ai enregistré ma rencontre avec Bernadett « Detti » Prokai, maman hongroise et pâtissière du « Tortillon Brioché », mais que je ne l’ai pas encore montée faute de temps.

PODCAST // Mamans d’Europe dans tes oreilles : les origines du Blog #1

bannière_mamansdeurope.png

https://player.pippa.io/mamansdeurope_les_origines/episodes/mamans-deurope-les-origines-du-blog

Et toi, écoutes-tu des podcasts? Lesquels? Partage tes bonnes adresses en commentaires !